Groupe de Recherches Sémiotiques

Côte d'ivoire

Présentation de la revue Yourou

"YOUROU", revue scientifique [en ligne], s’intéresse aux études et théories littéraires en général, mais spécifiquement, celles relevant de la sémiotique. Toute sémiotique procède des recherches et production de la signification des ambiguïtés langagières de la sémiosis. La signification, parce qu’elle est objet de quête, apparaît au premier abord insaisissable. Du moins, échappe-t-elle à tout contrôle exclusif, empirique ou dogmatique. Néanmoins, son élaboration demeure inévitable, voire nécessaire. En effet, toute société humaine est intéressée par la compréhension du monde, en interrogeant, de fond en comble, les pratiques, les langages, les discours, etc. que le monde prend en charge. Ainsi, les revues scientifiques, les ouvrages (individuels ou collectifs), les colloques, les salons, les activités intellectuelles, pour ne citer que ceux-là, sont autant d’efforts consentis pour la vulgarisation du savoir et de la connaissance universelle, dans toutes ses variantes. Les modèles analytiques proposés par les théoriciens en vue de décrire et de décrypter les phénomènes relatifs aux pratiques signifiantes constituent autant de dispositifs assez importants qui entreprennent, en tout état de cause, de participer rigoureusement à cet idéal.

"YOUROU", soleil en langue Krou, dessine le schéma vectoriel de cette aventure de la quête du savoir, à côté du grand intérêt manifesté par les hommes de culture et intellectuels évoqués ci-dessus. C’est un espace de rencontres et d’échanges des chercheurs, d’enseignants-chercheurs et étudiants de divers horizons, réunis autour d’un objet : l’élaboration, la diffusion ainsi que la communication des épistémès, à travers les contributions scientifiques. Tout comme le soleil qui, par l’irradiation de ses rayons, contribue à l’épanouissement, au rayonnement de la Nature et de ses composantes, la revue "YOUROU" se veut au croisement des sciences pour promouvoir les recherches en sémiotique. Musique, mode, médias, images, mathématiques, philosophie, littérature, etc. sont autant de systèmes de représentation par lesquels l’examen de la pensée sémiotique veut être mis en évidence. Cela implique et explique que "YOUROU" attend une contribution dynamique et réelle de tous. "YOUROU" vise donc la promotion des recherches, surtout des recherches sémiotiques en privilégiant le dialogue entre les divers champs disciplinaires d’une part et entre les contributeurs des universités locales et étrangères, d’autre part.

"YOUROU", revue scientifique de sémiotique [en ligne], se focalise, dans cette perspective, sur les articles inédits qu'elle soumet à un comité scientifique et de lecture composé d'universitaires.


ADMINISTRATION DE LA REVUE

DIRECTEUR DE PUBLICATION ET REDACTEUR EN CHEF


M. VAHI Yagué, Maître de Conférences, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d'ivoire)

COMITÉ DE RÉDACTION


- M. DIAWARA Youssouf, Maître de conférences, Université Alassane Ouattara, Bouaké (Côte d'ivoire)

- M. GNATO Sia Modeste, Maître-assistant, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d'ivoire)

- M. GOUHÉ Ouattara, Maître-assistant, Université Alassane Ouattara, Bouaké (Côte d'ivoire)

- M. PAGNET Doh Clément, Maître-assistant, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d'ivoire)

- M. SILUÉ Lèfara, Maître-assistant, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d'ivoire)

- M. SIONKOWON Nestor, Maître-assistant, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d'ivoire)

- M. TAÏ Hirigo Ignace, Maître-assistant, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d'ivoire)

- M. TOLA Tiegnon, Maître-assistant, École Normale Supérieure, Abidjan (Côte d'ivoire)

- M. ZIGOLI Antonin, Maître-assistant, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d'ivoire)

COMITÉ SCIENTIFIQUE ET DE LECTURE


- Prof. RASTIER François, rattaché au Centre National de la Recherche Scientifique et associé à l'ER-TIM, Institut National des Langues Orientales, Paris (France)

- Prof. HÉBERT Louis, Université de Québec à Rimouski (Canada)

- Prof. FONTANILLE Jacques, Université de Limoges, Centre de Recherches Sémiotiques (CeReS), Institut Universitaire de France

- Prof. DUCARD Dominique, Université Paris-Est Créteil Val de Marne (France)

- Prof. KHARBOUCH Ahmed, Université Mohammed 1er d'Oujda (Maroc)

- Prof. PARÉ Joseph, Université de Ouagadougou (Burkina Faso)

- Prof. ZIGUI Koléa Paulin, Université Alassane Ouattara, Bouaké (Côte d'ivoire)

- Prof. YÉPRI Léon, École Normale Supérieure, Abidjan (Côte d'ivoire)

- Prof. DADIÉ Djah Célestin, Université Alassane Ouattara, Bouaké (Côte d'ivoire)

- Prof. IRIÉ BI Gohi Mathias, Université Alassane Ouattara, Bouaké (Côte d'ivoire)

- Prof. BOHUI Djédjé Hilaire, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d'ivoire)

- Prof. N'GUESSAN Kouadio Germain, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d'ivoire)

- Prof. KONANDRI Virginie, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d'ivoire)

- Prof. COULIBALY Adama, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d'ivoire)

- Prof. KOUADIO N'guessan Jérémie, Université Félix Houphouët-Boigny, Abidjan (Côte d'ivoire)

- Prof. DANZI Daniel, Université de Bangui (République de Centrafrique)

- Prof. GBETO Flavien, Université d'Abomey-Calavi, Cotonou (Bénin)

- Prof. DALILA Arezki, Université Moulou-Mammeri, Tizi-Ouzou (Algérie)

- Prof. MVOGO Faustin Université Yaoundé I (Cameroun)

- Prof. CAMARA Mamadou, Université Gaston Berger, Saint-Louis (Sénégal)

- Prof. ADELL Sandra, Université de Madison (USA)

- Prof. KOUDJO Bienvenu, Université d'Abomey-Calavi, Cotonou (Bénin)

- Prof. TADINA Ousmane, Université d'Abdou Moumouni de Niamey (Niger)

LIGNE EDITORIALE

1) PROTOCOLE DE RÉDACTION

Corps de l'article

L'article en format Word est composé de 30.000 à 40 000 signes environ (notes et espaces compris).

L'article est précédé d'un résumé en français et en anglais, de 700 caractères environ (espaces compris) chacun, et de cinq (5) mots-clefs chacun.

Les marges de la page A4 sont de : 2 cm en haut, 2 cm en bas, 1,5 cm à gauche, 1 cm à droite.

Le corps de l'article rédigé en Times New Roman, police 12, interligne simple.

L'article a deux niveaux de titres au maximum : premier niveau : en majuscules, police 10, style gras, suivi d'un espace de 6 pts ; second niveau : en minuscules, police 12, pas de style gras ni d'espace.

Le titre de l'article : en majuscules, police 10, en style gras, interligne 1,15 s'il est sur deux lignes.

Les mentions " introduction " et " conclusion " ne doivent pas apparaître.


Notes de bas de page et références infrapaginales

Les notes suivent une numérotation consécutive qui correspond à celle de l'appel de note dans le texte composé en chiffres arabes supérieurs (exposant) sans parenthèses

Les notes en bas de page sont utilisées pour des informations ou des commentaires et sont rédigées en Times New Roman, police 10, interligne simple.

Les références infrapaginales sont situées dans le corps de l'article : en fin de citation et entre parenthèses. Dans ce dernier cas, il faut indiquer l'auteur (suivi d'une virgule), la date (suivie de deux points), et le numéro de la page (Nom, date : p.). Si le nom de l'auteur est suivi d'une citation, le numéro de la page est situé à la fin du texte, entre parenthèses.

Citations

Les modifications à l'intérieur d'une citation doivent être mises entre crochets : […].

Les citations de trois lignes et plus ne sont pas mises entre guillemets, mais saisies en corps 11, interligne simple, avec un espace avant et après la citation de 6 pts, un retrait à droite et à gauche d'1cm, et pas d'alinéa pour la première phrase.

Pour insérer un mot ou une citation dans une autre citation : utiliser les guillemets français (" … ") pour la citation principale et les guillemets ("…") anglais pour la seconde.

Espace insécable

L'espace insécable doit suivre les signes de ponctuation suivants : point, virgule, point-virgule.

Un titre n'est suivi d'aucun signe de ponctuation.

Références bibliographiques en fin d'article

La bibliographie est présentée par ordre alphabétique des noms d'auteurs. Dans le cas d'une œuvre anonyme (comme les Actes de colloques par exemple), il faut tenir compte du titre de la publication. Les articles définis ou indéfinis et les particules nobiliaires ne doivent pas être pris en considération dans le classement par ordre alphabétique.

Il faut séparer les éléments de la référence bibliographique par des virgules et la référence doit se terminer par un point.

Le nom de l'auteur (ou des auteurs) est écrit en petites majuscule (non suivi d'une virgule).

Le prénom de l'auteur (réduit ou non à l'initiale) suit le nom et il n'est pas mis entre parenthèses.

Si l'ouvrage a moins de trois auteurs, il faut séparer les noms et prénoms des auteurs par des virgules. Si l'ouvrage a plus de trois auteurs, il ne faut mentionner que le premier suivi de la formule et al. en italique.

Référence d'une contribution dans un ouvrage collectif :

1° - le nom (en petites majuscules) et le prénom de l'auteur ou des auteurs, virgule, suivis de:

2° - le titre de la contribution (en romains et entre guillemets), virgule,

3° - l'indication " in " (s'il s'agit d'un périodique), ou de " dans " (s'il s'agit d'un ouvrage), suivie du nom et prénom du directeur de la publication (en petites majuscules), suivis de la mention (dir.) entre parenthèses, virgule suivie de :

4° - le titre du recueil en italiques, virgule suivie de :

5° - le lieu de l'édition (optionnel), virgule suivie de :

6°- le nom de l'éditeur commercial, virgule suivie de :

7°- la date de publication, et éventuellement le titre de la collection, virgule suivie de :

8°- la pagination de la contribution dans l'ouvrage (s'il y a lieu).

Référence d'un article dans une revue : les trois premières étapes sont identiques à celles de la contribution dans un ouvrage collectif. Elles sont suivies de : titre de la revue en italique, numéro du tome, l'année, le nom de l'éditeur et la pagination de l'article dans la revue.

Référence électronique : elle est soumise aux mêmes règles que celles mentionnées ci-dessus, avec l'indication obligatoire de l'adresse URL à laquelle le document est accessible, mise entre crochets et introduite par la formule " disponible sur ".

Observation : n'introduire aucune autre mise en forme (encadré, soulignement,…).

2) ÉVALUATION DES ARTICLES

L'article doit suivre deux (02) étapes dans le processus d'évaluation :

a. Une fois réceptionné par le Directeur de publication et Rédacteur en chef de la Revue, l'article est transmis à un instructeur anonyme. La durée de cette première évaluation est de 30 jours (1 mois)

b. L'article retenu après cette instruction est transmis au comité scientifique et de lecture pour une seconde évaluation. La durée de cette évaluation est de 30 jours (1 mois) au maximum. Une grille d'évaluation conçue à cet effet est remplie soigneusement par chaque membre dudit comité (voir ci-dessous).

La publication de l'article est confirmée si les 2/3 des membres du comité scientifique et de lecture donnent un avis favorable.

NB : Tout article ne respectant pas le Protocole de rédaction ne sera pas soumis ni à l'instructeur ni au comité scientifique et de lecture pour évaluation et sera donc immédiatement rejeté.

L'évaluation se fait de manière entièrement anonyme. Ni les noms des auteurs ni ceux des évaluateurs ne seront en aucun cas divulgués.

GRILLE D'ÉVALUATION


Insuffisant Passable Bon Très bon
Qualité du titre
Intérêt et originalité de la contribution
Conformité du résumé et des mots clés avec le contenu de l'article
Contextualisation de la question traitée par rapport à la littérature sur le sujet
Clarté de la problématique
Présentation de la méthodologie
Structure de l'article/rigueur du plan
Qualité de l'illustration
Adéquation de la conclusion avec l'ensemble de l'analyse
Qualité rédactionnelle (clarté, style, vocabulaire)

Ce texte pourrait-il, selon vous, être amélioré ? Cochez la case qui convient:


OUI NON

Corrections mineures : les indiquer en rouge dans le texte.
Corrections majeures : veuillez les indiquer dans un bref rapport.

" Êtes-vous favorable ou non à la publication de ce texte ? cochez la case qui convient :

Très favorable Favorable Hésitant Défavorable

Ajoutez, s'il y a lieu, quelques commentaires qui vous paraissent nécessaires :